Bipolaire.......tous ensemble !

Forum Officiel Français destiné aux personnes bipolaires et/ou borderlines ainsi qu'aux autres troubles psychiatriques comme les T.O.C, la schizophrénie, la dépression.....
 
AccueilAccueil  FacebookFacebook  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  PublicationsPublications  
Bonjour à tous et bienvenue sur le forum officiel de votre groupe "Bipolaire.......tous ensemble !"

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Comorbidité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
C£C£ V£G@

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 36
Localisation : Clermont Ferrand

MessageSujet: Comorbidité   Lun 5 Juin - 5:06

Le diagnostic et le traitement précoces du trouble bipolaire permettent d’éviter les troubles qui lui sont souvent associés (comorbidité). Elle est importante et doit être prise en compte au même titre que le trouble bipolaire. L’association avec un autre trouble psychologique psychiatrique est importante, elle concerne 60 % des patients bipolaires traités dont un tiers des sujets de type I.
Elle concerne essentiellement :

  • les troubles anxieux et en particulier le trouble panique (20 % dans l’étude ECA): la prévalence sur la vie entière des troubles anxieux est d’environ un patient bipolaire sur deux. Ils sont en particulier associés avec un jeune âge de début, une plus forte tendance à faire des tentatives de suicide. La prévalence des troubles anxieux comorbides au trouble bipolaire a fait l'objet de nombreuses études, aboutissant à des pourcentages très différents d'une étude à l'autre ;

    [list="margin-top: 0.3em; margin-right: 0px; margin-left: 3.2em; padding-right: 0px; padding-left: 0px; list-style-image: none;"]
  • Le trouble anxieux généralisé (TAG) - 10 % à 20 %
  • Le trouble panique, avec / sans agoraphobie - 10 % à 20 %
  • La phobie sociale, 5 % à 15 %
  • La phobie spécifique (claustrophobie, phobie des hauteurs, des transports, etc. ), 5 % à 15 %
  • Le trouble obsessionnel-compulsif, moins de 10 %


[*]les addictions dont la fréquence chez les sujets souffrant de troubles bipolaires est 6,6 fois supérieure à celle d’un sujet dans la population générale, et les abus de substance avec ou sans addiction

[list="margin-top: 0.3em; margin-right: 0px; margin-left: 3.2em; padding-right: 0px; padding-left: 0px; list-style-image: none;"]
[*]Le syndrome d’abus d’alcool, en tête avec une prévalence de 42 %, est retrouvé surtout dans les phases dépressives. Une étude récente estime ce risque à 30 % pour les femmes et 50 % pour les hommes souffrant de trouble bipolaire. Comme le syndrome d’abus/dépendance à l’alcool est beaucoup plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, le fait d’être bipolaire, multiplie par 7,5 le risque pour une femme d’avoir un diagnostic d’abus/dépendance à l’alcool pour seulement un facteur multiplicatif de 2,75 pour les hommes. Il est utile de rappeler que devant tout alcoolisme, il faut chercher un trouble bipolaire et ce, surtout chez les femmes.
[*]La consommation de cannabis s’élève à 16 %;
[/list]

[*]les troubles de la personnalité sont associés à environ 30 % des sujets bipolaires. Les troubles de la personnalité le plus souvent associés au trouble bipolaire sont : personnalité borderline (41 %), personnalité narcissique (20,5 %), personnalité dépendante (12,8 %), personnalité histrionique (10,3 %) ;
[*]une inadaptation des traitements est également constatée par l’emploi inadapté des neuroleptiques et surtout des antidépresseurs, absence de thymorégulateur ou prescription de médicaments incompatibles. Le refus du traitement ou son observance irrégulière est aussi une dérive très fréquente, encouragée par la nostalgie des phases de (hypo)manie ;
[*]les individus ayant subi plusieurs cycles de la maladie restent hypersensibles et voient leur seuil de déclenchement du trouble abaissé (théorie du kindling). Une stricte hygiène de vie est recommandée. Il existe aussi des comorbidités somatiques comme le surpoids et l'obésité, la contamination par VIH, le diabète et les affections endocriniennes, ainsi que les maladies cardiovasculaires ;
[*]le surpoids concerne 58 % des patients bipolaires. Différentes causes ont été évoquées : l’implication des médicaments thymorégulateurs et plus particulièrement les antipsychotiques. La prise de poids est à surveiller lors de long traitement, car ce facteur peut suffire à lui seul à décider le patient d’arrêter le traitement, ou encore provoquer une mauvaise observation du traitement. En effet, le surpoids est à lui tout seul une source de problème. En plus de problèmes liés à la dégradation de l’image de soi, il peut entraîner des risques notamment tels que : diabète non insulino-requérant, affection cardio-vasculaire, rhumatismale, hypertriglycéridémie ;
[*]de nombreuses études menées depuis 1990 montrent une prévalence quatre fois supérieure chez les individus souffrant de troubles bipolaires en comparaison à la population générale, de contracter le virus du SIDA. Ceci semblerait s’expliquer par la désinhibition face au danger dans les phases maniaques et hypomaniaques, et/ou la consommation de drogues et d’alcool ;
[*]certaines études conduites chez les patients bipolaires hospitalisés estiment la prévalence du diabète de type II chez les patients souffrant de troubles bipolaires à près de 10 %, alors qu’elle n’est que de 3 % à 4 % dans la population générale. Les maladies cardio-vasculaires sont elles aussi plus fréquentes chez les bipolaires et cela peut être mis en relation avec le risque relativement plus grand chez ces patients de développer diabète et surpoids, de présenter un trouble anxieux ou de mal respecter les règles d’hygiène de vie (consommation d’alcool notamment). La comorbidité psychiatrique modifie l’expression et le cours évolutif du trouble bipolaire.
[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bipotousensemble.forumactif.com
 
Comorbidité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'asthme est il une comorbidité
» bipolaire ou BPIII "à peu près" stabilisé et/mais comorbidité
» SEP et commorbidités mentales: re-définition des données administratives.
» Trouble oppositionnel avec provocation - définition DSM-IV
» SEP et comorbidités ...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bipolaire.......tous ensemble ! :: Le Trouble bipolaire :: Comorbidité-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: